© 2019 Tous droits réservés - CreativesWeb.


ACTUALITES

La 4ème édition de la semaine nationale du cinéma togolais

La 4ème édition de la semaine nationale du cinéma togolais


4ème édition de la semaine nationale du cinéma togolais : Atelier régional d'Atakpamé
Amener les togolais à consommer les films locaux, repositionner le cinéma togolais sur l'échiquier international, renforcer les capacités des principaux acteurs, telle est l'ambition de la  Semaine Nationale du Cinéma au Togo (SENACITO).
Une occasion pour le ministère chargé de la culture d’initier une pléthore d’activités.
Ouvrant les travaux de l'atelier de formation en écriture de scénario et analyse filmique, ce 09 novembre 2020 dans la région des plateaux, le secrétaire général du ministère de la communication et des médias en sa qualité du Directeur du Fonds d'Aide à la Culture (FAC) par intérim, Dr Wediabalo TINAKA a souligné que « Cette rencontre est très importante en ce sens qu’elle va former une dizaine d’amoureux du cinéma dans la région des plateaux, à acquérir des connaissances pour mieux se positionner sur l'échiquier national et pourquoi pas international avec des réalisations plus alléchantes».
En effet, le cinéma est une chaîne de travail, avec à la clé, la création, la production, la distribution, la diffusion et la communication. Pour une meilleure production et réalisation, l’Etat togolais compte mettre un accent particulier sur la qualité des images, et des sons. Ceci pour rendre le secteur plus créateur et plus productif. « La vision est de rendre le cinéma togolais, beaucoup plus créateur d’emploi et de richesse comme le stipule l’axe 3 du PND », a laissé entendre le Secrétaire Général du ministère de la communication et des médias.
Pour le Directeur régional de la culture, Mr Kokou MONKLI, « l’axe 3 du PND recommande à la culture plus de contribution au PIB du Togo. Elle doit apporter une plus-value et doit accompagner la croissance économique du Togo. Car la part de la culture à la croissance économique est indéniable ».
Il s'agira durant les (5) jours de travaux de renforcer les capacités des acteurs du cinéma de la région des plateaux pour qu'ils soient plus aguerris pour le développement et la promotion du secteur, car il constitue un des piliers de l'industrie cinématographique nationale. Il n'est de nouveau pour personne que le cinéma a une importance économique et intervient même dans le budget des Etats. Le Togo depuis un moment multiplie des initiatives pour tirer son épingle du jeu.
L’ambition étant de promouvoir, la production des œuvres longs-métrages et courts-métrages au Togo, cette rencontre devra donc permettre aux cinéastes et amoureux du 7ème art togolais de s’entretenir sur l’écriture de scénario pour un meilleur renforcement de capacité. « Il y a sept films dont deux longs métrages, qui ont été sélectionnés suite à l’appel à projet édition 2020 du Fonds d’Aide à la culture. Parmi ces 7 films il y a 5 courts métrages qui seront accompagnés à concurrence de 12 millions chacun, pour pouvoir monter des films court-métrages afin que ces films puissent être compétitif sur le marché culturel, tant national, régional qu’international ».
Le cinéma est souvent appelé le 7ème art. L’état togolais respectant les orientations du ministère de la culture et du tourisme. Certes la culture, à ses débuts a été occultés des débats sur le progrès social. Aussi, le gouvernement togolais entend faire un zoom sur le cinéma au Togo afin de relever les défis qui entourent ce secteur.
Ils ont exhorté tous les 2, les uns et les autres, à une participation active, assidue et à plaidoyer une attention soutenue afin de renforcer et améliorer leurs capacités en matière de scénarisation et analyse de film, pour impacter et faire renaître le cinéma dans la région des Plateaux.

Image